1
1
i
N
D
I
C
E
S
TT
LB
2
i
N
D
I
C
E
S
1
2014-2020 PJWagenleithner
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
a
b
d
c
e
f
h
g
i
j
l
k
(under re-construction)
2
1
1
TT
LB
.1
1
EUROPA COMMONWEALTH
TT
LB
2/18/2020 PJWagenleithner
i
N
D
I
C
E
S
À 67 euros la journée, le «Mont Blanc Unlimited» est le forfait le plus onéreux du cirque blanc.

Il ouvre l’accès à de nombreux domaines skiables en France, Suisse et Italie, mais pas seulement.

Décryptage.
La promesse de ski est unique, le prix est à l’avenant. À 67 euros la journée et 327 euros pour 6 jours en réservant en ligne
(plein tarif en haute saison pour les 15-64 ans), le Mont Blanc Unlimited est le forfait de ski le plus cher de France, devant
celui des 3 Vallées (respectivement 63 et 312 euros). Il est vrai que depuis 2010, date de son lancement, le «MBU» parie sur
une formule originale, combinant forfait de ski et d’excursions dans l’environnement rêvé du mont Blanc, ainsi que plusieurs
réductions sur les navettes inter-stations ou les loisirs.

Le MBU s’adresse avant tout aux passionnés de ski. Et en la matière, il couvre un champ unique de domaines skiables sur
trois pays, la France, la Suisse et l’Italie. Soit, sur le papier, plus de 1000 km de pistes et une glisse en face-à-face avec l’
immensité des glaciers, dominée par le point culminant des Alpes et de l’Europe de l’ouest.

En France, d’abord, le MBU permet de godiller dans la variété des cirques blancs de Chamonix (Brévent-Flégère, Les
Grands-Montets…), des Houches, d’Évasion mont Blanc (Saint-Gervais et Megève), et de plusieurs domaines débutants (Le
Savoy et Les Planards à Chamonix, Les Chosalets à Argentière, la Vormaine au Tour).

Le forfait fournit également un «passeport de ski» pour franchir les frontières vers des domaines d’Italie et de Suisse. Mais
sous conditions. Pour glisser à Courmayeur, un MBU de 2 jours au moins est nécessaire. Quant à Verbier-4 Vallées, seul un
sésame de 6 jours et plus permet de profiter du spot chic du Valais à demi-tarif.

Alors oui, le MBU est le pass le plus cher de France mais «il offre un terrain de jeu d’exception à ski et aussi à pied», rappelle
Antoine Burnet, directeur (...)

Lire la suite sur Figaro.fr
Ski: ce qu’il faut savoir avant de craquer pour le forfait le plus cher de France
Skiing: what you need to know before you fall for the most expensive package in France

At 67 euros a day, the "Mont Blanc Unlimited" is the most expensive package of the white circus.

It opens access to many ski areas in France, Switzerland and Italy, but not only that...

Decryption.
The promise of skiing is unique, the price is in keeping with it. At 67 euros a day and 327 euros for 6 days booking online (full rate in high
season for 15-64 year olds), the Mont Blanc Unlimited is the most expensive ski pass in France, ahead of the 3 Vallées (63 and 312 euros
respectively). It is true that since 2010, when it was launched, the "MBU" is betting on an original formula, combining ski pass and
excursions in the dream environment of Mont Blanc, as well as several discounts on inter-station shuttles or leisure activities.

The MBU is aimed primarily at ski enthusiasts. And in this regard, it covers a unique field of ski areas in three countries, France,
Switzerland and Italy. Or, on paper, more than 1000 km of trails and a face-to-face slide with the vastglaciers, dominated by the highest
point of the Alps and Western Europe.

In France, first, the MBU allows to godiller in the variety of white circuses of Chamonix (Brévent-Flégère, Les Grands-Montets...),
Houches, Escape Mont Blanc (Saint-Gervais and Megève), and several beginner domains (Le Savoy and Les Planards à Chamonix, Les
Chosalets à Argentière, the Vormaine at the Tour).

The package also provides a "ski passport" to cross borders to areas of Italy and Switzerland. But under conditions. To slide to
Courmayeur, an MBU of at least 2 days is required. As for Verbier-4 Vallées, only a sesame of 6 days or more allows you to enjoy the chic
spot of the Valais at half-price.

So yes, the MBU is the most expensive pass in France but "it offers an exceptional playground for skiing and also on foot", recalls Antoine
Burnet, director (...)
Read more about Figaro.fr
i
N
D
I
C
E
S
2